Société des bibliophiles de Guyenne

06 mai 2021

Conférence du lundi 17 mai 2021 à 17H30 par visioconférence sur Zoom

Lundi 17 mai 2021 à 17 h 30 sur Zoom

 

Le livre de poche, un objet pour bibliophiles ?

 

par M.Olivier Bessard-Banquy

Professeur à l’Université Bordeaux Montaigne

Responsable de la section « édition » filière « Métiers du livre » de l'IUT Michel de Montaigne.

 

Problématique : le livre de poche, apparu dans sa forme contemporaine en 1953, a semblé à beaucoup tel un objet modeste, simple, une nouvelle production éditoriale appelée à passer comme toutes les autres. Personne, y compris même parmi les membres en charge de la série chez Hachette, n'a deviné son succès à venir. Les charges contre lui dans les années 1960 ont même été très virulentes. Aujourd'hui le poche est un secteur du livre à part entière et nombre de personnes le tiennent pour la forme normale du livre, le livre par défaut si l'on peut dire. Certaines même sur les réseaux sociaux se disent bibliophiles et trônent fièrement sur leurs selfies devant des murs entiers de poches écornés. Comment comprendre ces paradoxes ? D'où viennent les succès du poche ? Comment comprendre sa réussite insolente ? 

 

Les éléments nécessaires à la connexion sont disponibles dans le courriel joint ; vous pouvez aussi nous écrire pour nous les demander : bibliophilesdeguyenne@gmail.com. Il faut télécharger le logiciel zoom (par exemple sur le site https://zoom.us), ce qui est très facile.

En l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de nos sentiments les plus amicaux,,

       Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

 

Autre rendez-vous prévu en 2021 : Lundi 31 mai à 18 h, en visioconférence :

Pour renouer avec une habitude de la Société, nous vous proposons que deux membres présentent, en un quart d’heure chacun, un livre de leur bibliothèque qui présente un intérêt particulier à leurs yeux (reliure, provenance, ou tout autre aspect), à nouveau par zoom. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’un livre de grande valeur, tout ouvrage peut-être intéressant. Si l’un d’entre vous souhaite y participer, n’hésitez pas à vous signaler (avant le 30 avril). Si cette initiative, qui permet de remettre à l’honneur les échanges qui ont marqué jadis notre Société, est fructueuse, nous souhaitons la perpétuer à l’avenir, en continuant d’utiliser la visioconférence afin que nos membres éloignés de Bordeaux puissent y participer (en complément des séances classiques ayant lieu à la Bibliothèque).

 

 

 

Posté par SBG1866 à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 avril 2021

Lettre du président de la Société des Bibliophiles de Guyenne

Chères et chers amis bibliophiles,

 

Je romps un silence qui n’a été interrompu que par notre carte de vœux : je remercie tous ceux d’entre vous qui se sont manifestés à cette occasion et réitère mon souhait que vous traversiez toutes et tous la pénible période que nous connaissons avec aussi peu de difficultés que possible.

 

Les conditions sanitaires nous imposant de naviguer entièrement à vue, nous préférons finalement renoncer définitivement à toute séance tenue physiquement à la Bibliothèque municipale.

La plupart des conférences pourront, nous l’espérons, se tenir à partir de l’automne, mais nous ne pouvions laisser l’année s’achever ainsi et c’est pourquoi nous vous proposons deux rendez-vous de nature assez différente :

 

-          Le lundi 17 mai 2021 à 17 h 30, M. Olivier Bessard-Banquy, professeur à l’Université Bordeaux Montaigne (IUT métiers du livre), nous offrira un exposé sur l’histoire du livre de poche par visio-conférence zoom ; nous vous communiquerons prochainement le lien qui permettra de suivre la conférence (il faudra au préalable avoir téléchargé l’application zoom, ce qui est assez facile) ;

 

-          Le lundi 31 mai 2021 à 18 h, pour renouer avec une habitude de la Société, nous vous proposons que deux membres présentent, en un quart d’heure chacun, un livre de leur bibliothèque qui présente un intérêt particulier à leurs yeux (reliure, provenance, ou tout autre aspect), à nouveau par zoom. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’un livre de grande valeur, tout ouvrage peut-être intéressant. Si l’un d’entre vous souhaite y participer, n’hésitez pas à vous signaler (avant le 30 avril). Si cette initiative, qui permet de remettre à l’honneur les échanges qui ont marqué jadis notre Société, est fructueuse, nous souhaitons la perpétuer à l’avenir, en continuant d’utiliser la visio-conférence afin que nos membres éloignés de Bordeaux puissent y participer (en complément des séances classiques ayant lieu à la Bibliothèque).

Nous espérons pouvoir tenir l’Assemblée générale en juin sous une forme à définir.

 

En l’attente du plaisir de vous revoir, je vous prie d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de mes sentiments les plus amicaux,,

 

              Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

Posté par SBG1866 à 00:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2020

Mise en ligne du Bulletin de la Société des Bibliophiles de Guyenne

Chères et chers amis, 


Nous avons le plaisir de vous informer de la mise en ligne du Bulletin de la Société des bibliophiles de Guyenne de sa fondation en 1931 à son dernier numéro, en 1970. À cette publication a succédé la Revue française d'histoire du livre
Vous trouverez les fascicules à l'adresse suivante:
La table des articles classés par nom d'auteurs que j'ai établie il y a quelque temps déjà est disponible sur le site rfhl.org).
Je me permets de vous recommander les articles de Jean Marchand qui sont souvent des petits-chefs d'œuvre de drôlerie (laquelle prend parfois des accents acerbes, notamment à l'encontre de Bernard Grasset éditeur de Montesquieu).
Avec mes meilleures salutations, 
Guillaume Flamerie de Lachapelle
Président de la Société des bibliophiles de Guyenne.

Posté par SBG1866 à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 novembre 2020

Tables du Bulletin de la Société ds Bibliophiles de Guyenne

Tables du Bulletin de la Société des Bibliophiles de Guyenne 1931-1970  

La date, en gras, est suivie, entre parenthèses, du n° du fascicule. 

La périodicité est irrégulière : semestrielle, trimestrielle ou annuelle, avec une interruption complète entre 1943 et 1945.

 

 

Audin (Maurice) :

• Le Musée de l’Imprimerie a ouvert ses portes à Lyon : 1965 (81), p. 65-68.

• Aperçu sur les « Peintres en Bois » et les « Tailleurs d’Histoires » au xvie siècle : 1967 (85), p. 45-66.

 

Barranx (Serge) :

• Le sentimentalisme populaire gascon dans Jasmin et dans son œuvre : 1936 (21), p. 10-32.

 

Barrière (Pierre) : 

• La composition de L’Histoire véritable 1948 (47), p. 30-38.

• Pierre de Brach : 1949 (50), p. 67-84.

 

Beaulieux (Charles) :

• L’orthographe française actuelle, mélange de celle de Robert Estienne et de celle de Ronsard : 1949 (49), p. 11-28 ; 1949(50), p. 85-96.

• Les Académiciens « jetonniers » sont les seuls auteurs de la première édition du Dictionnaire de l’Académie (1673-1694) : 1949 (50), p. 115-116.

• Chronologie du Livre de Raison et des autres œuvres manuscrites de Montaigne : 1951 (54), p. 81-99.

• L’abbé d’Olivet et le Dictionnaire de l’Académie Française : 1954 (59), p. 15-26.

• Robert Estienne a fait du « praticianisme », système factice, une réalité : 1955 (61), p. 4-29 ; 1955 (62), p. 42-60.

 

Benon (G.) :

• L’arpanterie d’Élie Vinet : 1934 (14), p. 53-58.

 

Béraud-Sudreau (Joseph) :

• Un quartier pittoresque de Bordeaux au Moyen Âge (à propos d’un dessin de Léo Drouyn) : 1942 (42), p. 34-50.

 

Béranger :

• Un inédit de Béranger – « La Journée à Cambes » : 1936 (24), p. 204-211.

 

Berthaud (Pierre-Louis) :

• Sur un carnet et des papiers anciens : 1932 (4), p. 116-124.

• Léon Valade et ses amis : 1934 (16), p. 144-153.

• Le premier des Palmati 1935 (19), p. 107-115 ; 1935 (20), p. 196-204.

• Pour une bibliographie gasconne du bordelais : 1938 (32), p. 161-164.

• Une petite énigme historique et bibliographique. On recherche la première édition d’un poème en dialecte médoquin : 1939 (35), p. 124-129.

• Éléments pour une Bibliographie gasconne du Bordelais : 1940 (37), p. 5-18 ; 1940 (38), p. 70-81 ; 1941 (39-41), p. 140-210.

• Deux journaux bordelais en gascon : Lou Raouzelet et La Cadichounne 1949 (49), p. 29-44 ; 1949 (50), p. 97-111.

 

Binaud (Henri) :

• Un document bordelais relatif à l’histoire des Cent jours : 1937 (27), p. 105-109.

 

Blanc (Dr Henry) :

• Exposition franco-italienne du livre : 1932 (4), p. 125-126.

 

Bonnet (Pierre) :

• Une visite à la Tour de Montaigne : 1967 (86), p. 303-307.

• Les éditions des Essais de Montaigne par Joseph-Victor Le Clerc : 1968 (87), p. 28-39.

 

Bouchon (G.) :

• Almanach des Plaisirs ou Répertoire nouveau des jolies femmes de Bordeaux. Un exemplaire unique d’un pamphlet de 1808 : 1932 (3), p. 75-78.

• Autour de l’œuvre de Gustave de Galard : 1934 (4), p. 116-126.

 

Cadart (Charles) :

• L’Art du Livre, de la Restauration au Second Empire (1815-1852) : 1938 (29), p. 5-8.

• Exposition des manuscrits de Montesquieu : 1939 (34), p. 49-55.

• In memoriam Maurice Meaudre de Lapouyade : 1949 (50) : p. 65-66.

• À propos du premier in-folio imprimé par Simon Millanges : 1950 (51), p. 1-12.

 

Caillet (Maurice) :

Le Cardinal de Bernis, bibliophile : 1967 (85), p. 87-111.

 

Cardenal (Dr H. de) : 

• Suspension de mise à l’index des Essais 1931 (1), p. 15-16.

• Éditions originales. – Sur un recueil rarissime de pièces originales de Molière : 1931 (2), p. 51-55.

• Les reliures d’époque sur couvertures originales. À propos d’une vente de livres à Bordeaux : 1932 (1), p. 14-20.

• Sur un livre saintongeais très rare et de provenances illustres : 1934 (16), p. 166-171.

• Note bibliographique et iconographique sur les éditions de la Flore bordelaise de Laterrade : 1935 (18), p. 49-58.

• Jasmin – catalogue : 1935 (20), p. 152-190.

• Les livres d’étrennes à Bordeaux il y a cent ans : 1937 (25), p. 5-17.

• Évolution générale de la décoration de la couverture du livre : 1938 (29), p. 21-30.

• L’art de devenir bibliophile : 1939 (33), p. 19-33.

• Renaître !: 1946 (43), p. 1.

• Un centenaire de bibliophilie abusive : 1950 (51), p. 13-24.

• Les Cartonnages Romantiques : 1953 (58), p. 65-67.

• Les marques de possession autographe des livres : 1955 (62), p. 33-38.

 

Cardozo de Béthencourt :

• Manuscrits des bibliothèques publiques de France concernant Bordeaux et la Gironde : 1935 (18), p. 66-69 ; 1935 (19), p. 122-130 ; 1936 (21), p. 42-45 ; 1937 (25), p. 31-37 ; 1937 (28), p. 175-182 ; 1938 (32), p. 165-172 ; 1944(44), p. 102-106 ; 1947 (46), p. 116-118 ; 1948 (48), p. 107-113.

 

Catach (N.) :

• L’orthographe de la Renaissance à Bordeaux : 1969 (89), p. 102-130.

 

Catala, J. A. : 

• Onze lettres de Francis Jammes à Tristan Derème : 1962 (75-76), p. 9-30.

• Le Bibliophile et le Poète. Trente-cinq lettres de Louis Barthou à Tristan Derème (1926-1934) : 1966, p. 1-52.

• Un bibliophile érudit : Louis Bordes de Fortage : 1967 (85), p. 113-130.

 

Chabé (Dr Alexandre-Alfred) :

• À propos de deux impressions de Gaspard Philippe : 1947 (45), p. 5-18.

• La cécité de Montesquieu d’après sa correspondance : 1947 (46), p. 65-76.

• L’Esprit des Lois – Montesquieu au travail – Bibliographie des premières éditions : 1948 (47), p. 39-64.

• Le Pimandre du Mercure Trimegiste de la Philosophie Chrestienne par François de Foix : 1948 (48), p. 93-102.

 

Cocula (Anne-Marie) :

• Les données d’un fait divers : 1970 (91-92), p. 129-137.

 

Courteault (Paul) :

• Les origines de l’imprimerie à Bordeaux : 1933 (12), p. 97-110.

• Le Conseiller au Parlement de Bordeaux Jean-Jacques Bel : 1936 (22), p. 67-85.

• Un ballet de cour dansé à Bordeaux devant Louis XVIII : 1938 (30), p. 49-56.

• Un traducteur latin du Temple de Gnide 1939 (33), p. 5-13.

• Poésies de Maurice de Marcis : 1959 (69-70), p. 1-64.

 

Darricau (Raymond) :

• Discours prononcé dans la Cathédrale Saint-André de Bordeaux le 9 octobre 1650 par Anthyme-Denis Cohon, évêque de Dol, en présence de Louis XIV : 1958 (67), p. 1-11 ; 1958 (68), p. 41-60.

• Les fêtes de la canonisation de saint Vincent de Paul à Bordeaux (avril 1738) : 1965, p. 171-190.

• Avant-propos [au catalogue de l’exposition sur le Centenaire de la SBG] : 1966 (84), p. 103-107.

• Les collections bordelaises de Mazarinades : 1967 (86), p. 220-243.

• Les formulaires des visites pastorales dans l’archidiocèse de Bordeaux (1600-1789) : 1968 (88), p. 131-149.

• Dom Bedos de Celles : 1969 (90), p. 221-223.

 

Dawkins (Jasmine) :

• Du nouveau sur Pierre de Brach d’après un extrait des registres du Conseil d’État de 1671 : 1969 (89), p. 83-101.

 

Descadeillas (René) : 

• La Bibliothèque municipale de Carcassonne : 1970 (91-92), p. 1-48.

 

Desgraves (Louis) :

• Notes sur le premier livre connu imprimé à Agen : 1947 (45), p. 19-22.

• Notes sur quelques récentes acquisitions de la Bibliothèque Municipale de Bordeaux : 1947 (46), p. 77-100.

• Tableau de concordance entre l’édition Gébelin de la correspondance de Montesquieu et les manuscrits de la Bibliothèque Municipale de Bordeaux : 1948 (47), p. 65-68.

• Une Exposition de manuscrits et de livres français à Londres : 1948 (48), p. 90-92.

• Bibliographie des travaux de M. Meaudre de Lapouyade : 1950 (51), p. 29-34.

• Notes sur une prétendue édition des Œuvres complètes de Montesquieu : 1950 (52), p. 95-101.

• Le Livre de Raison de Montaigne à la Bibliothèque Municipale de Bordeaux : 1951 (53), p. 1-2.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Simon Millanges : 1951 (53), p. 3-32 ; 1951 (54), p. 100-146 ; 1952(55), p. 11-56 ; 1952 (56), p. 95-147.

• Bibliographie : Les belles amies de Montaigne, par A. Nicolaï : 1951 (53), p. 69-70.

• L’Imprimerie à Bordeaux des origines à 1572 : 1953 (57), p. 1-35 ; 1953 (58), p. 68-82.

• Les Vernoy, imprimeurs à Bergerac : 1954 (59), p. 1-14.

• Les imprimeurs bordelais François Budier et Arnaud du Breil : 1954 (60), p. 39-47.

• L’imprimeur bordelais Jacques Marcan : 1955 (61), p. 1-3.

• Notes de librairies adressées à Montesquieu : 1955 (62), p. 67-70.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Pierre de La Cour (1615-1646) : 1956 (63), p. 3-27.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Jean-Baptiste Viallanes (1702-1705) : 1956 (63), p. 28-29.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Guillaume Millanges (1625-1649) : 1956 (64), p. 47-68.

• Autour d’ouvrages et de manuscrits de Montesquieu : 1956 (64), p. 69-72.

• Charles Beaulieux : 1957 (65-66), p. 1.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Guillaume de La Court (1640-1683) et la Veuve Guillaume de La Court (1683-1704) : 1957 (65-66), p. 14-61.

• Une traduction allemande des Considérations de Montesquieu (1742) : 1958 (67), p. 17-21.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Jacques du Coq (1624-1628), Pierre du Coq (1642-1676) et la Veuve de Pierre du Coq (1681-1682) : 1959 (69-70), p. 65-77.

• Catalogue [de l’Exposition Francis Jammes et Bordeaux] : 1960 (71), p. 4-39.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Pierre Abegou (1664-1695) : 1960 (72), p. 41-52.

• Bibliographie des ouvrages imprimés par Mathieu Chappuis (1683-1723) : 1960 (72), p. 53-66.

• Supplément à la bibliographie des ouvrages imprimés par Simon Millanges (1572-1623) : 1961 (73-74), p. 16-27.

• Supplément à la bibliographie des ouvrages imprimés par Jacques Millanges (1620-1625) et par Guillaume Millanges (1625-1649) : 1961 (73-74), p. 28-39.

• L’imprimerie à Angoulême au xviie siècle : 1963 (78), p. 67-98.

• Les « Bulletins d’information » imprimés à Bordeaux aux xvie et xviie siècles : 1964 (79), p. 15-54.

• Second Supplément à la Bibliographie des ouvrages imprimés par Simon Millanges (1572-1623) : 1965 (82), p. 133-170.

• Catalogue [de l’Exposition organisée pour célébrer le 100e anniversaire de la S.B.G. et intitulée « Figures de bibliophiles bordelais »] : 1966 (84), p. 109-193.

• L’imprimerie à Angoulême au xviie siècle : 1968 (88), p. 166-176.

• « Avant-Propos » et autres textes de l’imprimeur Simon Millanges : 1969 (90), p. 164-193.

 

Desgraves (Louis) et Roudié (Paul) :

• Actes notariés concernant les Imprimeurs et Libraires de Bordeaux dans la première moitié du xvie siècle : 1963(77), p. 1-26.

 

Droz (Eugénie) : 

• La Reine Marguerite de Navarre et la vie littéraire à la cour de Nérac (1579-1582) : 1964 (80), p. 77-120.

• Le libraire Jean de Campenon († 1580) : 1967, p. 131-146.

 

Duffour (Dr Jean) :

• Petite histoire d’une grande vente [les manuscrits de Montesquieu] : 1939 (33), p. 14-18.

• Le Romantisme et les Pyrénées. Un livre de Jean Fourcassié : 1940 (38), p. 82.

• Les diverses éditions originales des Lettres Persanes 1941 (39-41), p. 110-115.

 

Dusolier (Émile) :

• Sur un exemplaire de l’Histoire des Girondins 1937 (28), p. 145-157.

• Vieux imprimeurs et libraires bordelais : 1939 (35), p. 107-123 ; 1939 (36), p. 171-186.

 

Erlevint (Marie-Madeleine) :

• La Bibliothèque Municipale de Limoges. Son histoire – Quelques-unes de ses richesses bibliophiliques : 1965 (82), p. 110-131.

 

Goasguen (Jean) :

• Les Manuscrits de Théophile de Bordeu (1722-1776) à la Bibliothèque de Pau : 1967 (85), p. 33-44.

• La Bibliothèque Municipale de Pau : 1969 (89), p. 1-69.

 

Guillaumie (Gaston) :

• L’Exposition Jasmin : 1936 (21), p. 5-9.

• Jasmin, cent ans après ! : 1936 (22), p. 91-108.

 

Guitraud (Roger) : 

• Étude sur les sources de la biographie de Marie-Thérèse Charlotte de Lamourous, fondatrice de la Miséricorde de Bordeaux : 1968 (88), p. 79-130.

 

Heid (Maurice) et Duffour (Dr Jean) :

• Bibliographie d’Henri Beraldi : 1938 (31), p. 97-112 et 1938 (32), p. 145-160.

 

Hériard-Dubreuil (Abel) :

• La question de la Thébaïde 1933 (11), p. 74-76.

 

Higounet (Charles) :

• Du nouveau sur l’écriture humanistique : 1962 (75-76), p. 1-7.

• L’écriture de l’érudit Oïhenart : 1967 (85), p. 13-21.

 

Hubrecht (Georges) : 

• Les Incunables : 1942 (42), p. 4-17.

• À propos d’une impression de Gaspard Philippe : 1947 (46), p. 101-102.

• La Religion de Montaigne : 1946 (43), p. 55-66 ; 1947 (45), p. 23-31 ; 1948 (48), p. 77-89.

• L’Exposition de Strasbourg : 1949 (50), p. 112-114.

• Nouvelles de Paris : 1950 (52), p. 102-104.

• L’Exposition du legs Rotschild à la Galerie Mazarine : 1950 (51), p. 25-28.

• Note sur les impressions limousines des œuvres de Despautère : 1954 (60), p. 52-56.

• Préface à une Bibliographie des Coutumes et Coutumiers 1955 (62), p. 61-66.

• Bibliographie des coutumes et coutumiers : 1957 (65-66), p. 2-13.

• Bibliographie des coutumes : la coutume de Bretagne : 1961 (73-74), p. 6-15.

• Auguste Pujolle (1880-1965) : 1965 (81), p. 1-2.

• L’invention du papier et de l’imprimerie en Extrême-Orient : 1965 (81), p. 69-73.

• Discours d’ouverture [pour la célébration du Centenaire de la S.B.G.] : 1967 (85), p. 1-12.

 

Labadie (Ernest) :

• Combats d’animaux à Bordeaux pendant la Terreur : 1940 (38), p. 57-69.

 

Lacroix à L’Henri (René) :

• Anniversaires de Léon Bloy, écrivain de Guyenne : 1968 (87), p. 1-27.

 

La Croix Bouton (Jean de) :

• Les éditions de saint Paulin de Bordeaux, évêque de Nole, de 1515 à nos jours : 1964 (79), p. 1-7.

• Les poèmes de saint Paulin de Bordeaux, évêque de Nole : 1970 (91-92), p. 49-63.

 

Lafon (Michel) :

• Albert Peyriguère (1883-1959) : 1968 (88), p. 177-190.

 

Lambercy (Henri) : 

• Notes historiques sur la Société des Bibliophiles de Guyenne : 1931 (1), p. 1-14 ; 1931 (2), p. 33-50 ; 1931 (3), p. 65-76 ; 1931 (4), p. 97-105 ; 1932 (1), p. 1-13 ; 1932 (2), p. 37-42 ; 1932 (3), p. 69-74 ; 1932 (4), p. 101-115 ; 1933 (9), p. 22-24.

• Nécrologie : Édouard Mourat : 1931 (4), p. 116-126.

 

Laroza (Olivier) :

• Un prêtre bordelais du xviie siècle, précurseur de la restauration liturgique, Joseph de Voisin : 1970 (91-92), p. 65-92.

 

Limouzin-Lamothe (R.) : 

• La Biographie pittoresque des députés de France, ouvrage anonyme de 1820 : 1967 (86), p. 292-302.

 

Loirette (Gabriel) :

• Simon Millanges ou la profession de maître imprimeur en 1598 : 1936 (24), p. 177-185.

 

Marchand (Jean) :

• Hypothèse sur la quatrième édition des Essais de Montaigne (1587) : 1937 (27), p. 97-104.

• Épître à un bibliophile qui fait réparer ses livres : 1939 (34), p. 56-64.

• Seconde épître à un bibliophile ami de l’auteur sur les livres qui ont du prix : 1939 (36), p. 146-170.

• De quelques ennemis très cruels des bibliothèques et des bibliothécaires : 1940 (37), p. 19-27.

• Montaigne sans ses larrecins, ou projet d’une édition cuique suum des Essais 1940 (38), p. 50-56.

• Les Lettres Familières de Montesquieu et la mystérieuse édition de Hollande : 1941 (39-41), p. 97-109.

• La quinte épître de Iohannes Mercator, à savoir que la librairie d’un curieux ne doit point être une rude et indigeste meule : 1941 (39-41), p. 211-227.

• Lettre persane inédite : 1941 (39-41), p. 232-235.

• À propos d’une édition récente des Cahiers de Montesquieu : 1942 (42), p. 18-33.

• Le Beuther de Montaigne et autres Livres de raison : 1946 (43), p. 3-22.

• Fortunes et infortunes des Maximes de La Rochefoucauld : 1946 (44), p. 77-90. 

• Une rare impression bordelaise d’Arnault Oubret : 1952 (56), p. 81-86.

• Histoire très-veritable de l’execrable et cruelle mort soufferte par deux vénérables Peres Capuchins 1952 (56), p. 87-94.

• L’Églogue est-elle de Molière ?: 1954 (60), p. 48-49.

• Un livre rare d’Antoine Ros, de Perpignan : 1954 (60), p. 50-51.

• Un livre bordelais très rare : La France attaquée et défenduë, de Jean de Lartigue (1674) : 1958 (67), p. 13-15.

 

Marchand (Jean) et alii :

• Trouvailles et communications : 1937 (28), p. 183-185 ; 1938 (29), p. 31-33 ; 1938 (32), p. 173-176 ; 1941 (39-41), p. 241-245 ; 1942 (42), p. 51-52.

 

Masson (André) :

• À propos d’un don à la Bibliothèque Municipale : 1935 (20), p. 191-194.

• Quelques reliures de provenances célèbres : 1936 (23), p. 141-152.

• Nicolas Beaujon, bibliophile : 1937 (25), p. 23-30 ; 1937 (26), p. 49-55.

• Le catalogue général sur fiches de la Bibliothèque Municipale : 1941 (39-41), p. 116-122.

• Notre ami Jean Marchand, alias Iohannes Mercator : 1941 (39-41), p. 236-240.

• Le chancelier Séguier, bibliophile : 1967 (85), p. 67-86.

 

Massonneau (Édouard) :

• Un livre oublié d’un auteur négligé : La Saincte Messe déclarée et défendue, par Louys Richeome : 1933 (1), p. 3-16.

• Vente de livres : Cabinet de M. Édouard Moura : 1932 (2), p. 43-49.

• Après les Fêtes du Quadricentenaire de Montaigne. À travers l’Exposition : 1933 (10), p. 33-41 ; idem (Note complémentaire) : 1933 (11), p. 85-86.

• La première traduction française de Faust (Un rarissime exemplaire d’un curieux tirage à part) : 1933 (12), p. 111-122.

• La bibliothèque de Fernand Lataste : 1934 (14), p. 69-78.

• La seconde édition latine de la Chronique de De Lurbe : 1935 (19), p. 97-106.

• Émile de Perceval : 1941 (39-41), p. 123.

• À nos Sociétaires bénévoles : 1942 (42), p. 1-3.

• Montesquieu et l’Esprit des Lois 1948 (47), p. 1-2.

• Après les Fêtes commémoratives du IIe centenaire de l’Esprit des Lois 1949 (49), p. 5-10.

• Paul Courteault : 1950 (52), p. 65-66.

• Charles Cadart : 1954 (60), p. 33-35.

• Un grand bibliophile bordelais : le docteur de Cardenal : 1956 (64), p. 41-45.

 

Mauriac (François) : 

• Préface [au catalogue de l’Exposition Francis Jammes et Bordeaux] : 1960 (71), p. 1-3.

 

Mesuret (Robert) :

• Le Dictionnaire de Bazemont : 1938 (29), p. 9-20.

• Une description imprimée des ouvrages de Servandoni à Bordeaux : 1938 (31), p. 113-127.

• Henri-Bernard Chevaux : 1939 (35), p. 97-106.

• La littérature occitane de langue française illustrée dans les salons de l’Académie Royale de Paris : 1969 (90), p. 195-219.

 

Meaudre de la Pouyade :

• De l’iconographie et des origines chevaleresques de Montesquieu : 1948 (47), p. 3-29.

 

Montard (Guy de) :

• Jasmin chez Augustin Thierry : 1935 (20), p. 145-148.

 

Orcibal (Jean) :

• Les débuts de la spiritualité carmélitaine à Bordeaux : 1969 (89), p. 70-82.

 

Palauqui (Louis) :

• Le centenaire des « Papillotes » : 1935 (18), p. 59-64.

 

Pelette (abbé J.-B.) : 

• Les Macariennes et l’Abbé Girardeau : 1947 (45), p. 32-36.

• Lancelot de Mullet est-il l’auteur de la Mazarinade Jugement du Curé Bourdelois 1950 (52), p. 90-94.

 

Perceval (Émile de) :

• La bibliothèque de La Brède : 1934 (13), p. 7-14.

• Bisqueytan ou l’embarras du choix : 1934 (14), p. 49-52.

• Mes premières armes de bibliophile : 1935 (17), p. 15-20.

• Figures de Bibliophiles bordelais de la fin du xixe siècle au début du xxe siècle : 1936 (21), p. 33-40 et 1936 (22), p. 86-90 [Bordes de Fortage] ; 1936 (23), p. 153-161 et 1936 (24), p. 197-203 [Ernest Labadie] ; 1937 (26), p. 56-62 et 111-119 [Reinhold Dezeimeris] ; 1937 (28), p. 158-174 [Docteur Armaigaud] ; 1938 (30), p. 57-62 et 1938 (31), p. 128-137 [Henri Bordes] ; Aurélien Vivié : 1940 (37), p. 28-40 ; 1941 (39-41), p. 124-139 [Émile Michelot] ; 1946 (44), p. 91-101 [Charles Gaden].

 

Pérotin (Yves) :

• Faut-il rouvrir le débat sur saint Fort ? : 1950 (52), p. 67-89.

 

Planes-Burgade (G.) : 

• À propos d’un cahier d’Écolier gascon au temps de Louis XIV : 1931 (3), p. 77-83.

 

Poussou (Jean-Pierre) :

• Les élections du 13 mai 1849 dans le Sud-Ouest aquitain : 1968 (88), p. 191-196.

 

Poutet (Yves) :

• L’auteur de L’Escole Paroissiale et quelques usages de son temps (1654) : 1963 (77), p. 27-50.

 

Pujolle (Auguste) :

• Les Revues Littéraires à Bordeaux de 1889 à nos jours : 1931 (3), p. 84-88 ; 1931 (4), p. 110-115 ; 1932 (1), p. 21-26 ; 1932 (3), p. 79-83 ; 1933 (9), p. 17-21 ; 1933 (11), p. 77-83 ; 1934 (13), p. 15-23 ; 1934 (15), p. 107-115.

• Autour d’une « pièce condamnée » des Fleurs du mal 1952 (55), p. 7-10.

• Charles Cadart, poète 1954 (60), p. 36-38.

• Il va y avoir cent ans éclosaient Les Fleurs du mal 1955 (62), p. 39-41.

• Le premier livre de Philadelphe de Gerde : 1956 (63), p. 30-34.

• Les Odes funambulesques ont 100 ans : 1958 (67), p. 23-25.

• Une lettre inédite de Marceline Desbordes-Valmore : 1959 (69-70), p. 80-84.

• Il y a 50 ans… Olivier-Hourcade publiait ses premiers vers : 1960 (72), p. 67-70.

• Le souvenir d’Henry Murger : 1961 (73-74), p. 40-44.

• Le souvenir du poète Victor-Émile Michelet (1861-1938) : 1962 (75-76), p. 31-39.

• Pierre Benoit, poète : 1963 (77), p. 51-55.

• Édouard Massonneau : 1963 (78), p. 65.

• Louis Le Cardonnel et les Dalzant : 1963 (78), p. 99-103.

• Un roman centenaire : Le Capitaine Fracasse 1964 (79), p. 55-61.

• Alfred de Vigny et Chatterton 1964 (80), p. 121-123.

• Un prêtre-poète landais : Victor Doussy (1878-1953) : 1965 (81), p. 74-82.

 

Quoniam (Théodore) :

• Jeanne d’Arc dans l’œuvre de Péguy : 1968 (87), p. 40-53.

• Le Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc (1910) 1969 (89), p. 131-141.

 

Raoul (P.) :

• L’œuvre cartographique des Capucins d’Aquitaine : 1967 (86), p. 284-291.

 

Rongier (Rolland) et Leuquet (Paul) :

• Le burin dans les éditions du xxe siècle : 1970 (91-92), p. 93-111.

 

Roudié (Paul) :

• Notes sur un placard d’indulgence du xvie siècle : 1964 (79), p. 9-14.

• Un pontifical de Philippe de Lévis : 1967 (85), p. 23-32.

 

Ruysschaert (José) :

• Les reliures « à la fanfare » des collections vaticanes : 1967 (86), p. 161-203.

 

Simonet (L.) :

• Suzette Labrousse et son temps : 1934 (15), p. 97-106 ; 1934 (16), p. 154-165.

 

Teulié (Henri) :

• Emploi des Ex-Libris dans les Bibliothèques de Bordeaux pour marquer les ouvrages provenant de donations, avec quatre compositions de Mademoiselle Mireille Teulié : 1931 (1), p. 17-26.

• Le IVe Centenaire de la naissance de Montaigne : 1933 (10), p. 42-49 ; idem (L’exemplaire de Bordeaux) : 1933(11), p. 67-73.

 

Tillier (Jean-Claude) :

• Le Cardinal bazadais Vital du Four et la vie intellectuelle de son temps (1260-1327) : 1966 (83), p. 53-74.

• Les Recueils de Statuts Synodaux de l’archidiocèse de Bordeaux au xviie siècle : 1967 (86), p. 244-283.

 

Turbet-Delof (Guy) :

• Histoires tres-veritables. Autour d’un pamphlet huguenot (1598-1635) : 1965 (81), p. 3-63.

• L’affaire de Djidjelli (1664) dans la presse française du temps : 1968 (88), p. 150-165.

 

Van Moë (Émile) :

• Ex-libris gravés par Robert Cami : 1935 (17), p. 7-14.

 

Védère (Xavier) :

• Les Nouvelles Archives Municipales de Bordeaux : 1946 (43), p. 23-54.

 

Veyrin-Forrer :

• Simon-Pierre Fournier, successeur de Fournier-le-Jeune : 1967 (86), p. 204-220.

 

Viot (Georges) :

• Le musée Plantin-Moretus à Anvers : 1934 (13), p. 24-32 ; 1934 (14), p. 59-68.

• Sulpice Sévère et les libraires : 1935 (18), p. 65.

• La bibliothèque de l’Escurial : 1937 (25), p. 18-22.

• Paris en 1831 : 1938 (30), p. 63-68.

 

Virlet (Pierre) :

• Étude critique sur Feugère : 1931 (3), p. 89-91.

 

 

Posté par SBG1866 à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2020

Convocation à l'Assemblée générale de la Société lqui se tiendra le samedi 21 novembre 2020 à 10 heures par internet

Bordeaux, le 6 novembre 2020   

 

Chères et chers amis de la Société des bibliophiles de Guyenne,

 

 

J’ai le plaisir de vous convoquer à l’Assemblée générale de la Société des bibliophiles de Guyenne qui se tiendra à distance grâce à l’application « zoom » le samedi 21 novembre 2020 à 10 heures.

Voici son ordre du jour :

-       présentation et adoption du rapport moral ;

-       présentation et adoption du rapport d’activité ;

-       présentation et adoption du rapport financier ;

-       renouvellement du conseil d’administration ;

-       questions diverses.

Vous trouverez ci-après une procuration et une fiche de candidature au Conseil d’Administration.

Vous recevrez par courriel électronique le lien zoom qui vous permettra d’accéder à la salle de réunion, mais vous pouvez aussi le copier ici :

https://u-bordeaux-montaigne-fr.zoom.us/j/89622412859

Si vous n’avez pas encore installé l’application « zoom » sur votre ordinateur il faudra le faire avant la réunion, l’opération est assez rapide ; une fois que l’application aura été installée (on vous demandera de le faire quand vous aurez copié le lien dans votre barre de navigation), il ne vous restera plus qu’à copier à nouveau ce lien dans votre barre de navigation le 21 novembre.

Vous pouvez essayer d’activer le lien avant la réunion : il vous sera indiqué que la réunion n’a pas encore commencé.Pour simplifier l’opération au maximum, vous n’aurez pas besoin d’activer un mot de passe pour assister à cette assemblée générale.En cas de difficulté concernant le fonctionnement de zoom, n’hésitez pas à nous contacter avant la réunion.

Nous espérons votre participation (à la visioconférence ou par l’intermédiaire de votre pouvoir).

Veuillez, chères et chers amis, recevoir mes meilleures salutations,

Guillaume Flamerie de Lachapelle

Président de la Société des bibliophiles de Guyenne.

 

PROCURATION

Assemblée générale du 21 novembre 2020

 

Je soussigné(e) …………………………………………………………………………………

Donne par la présente à : ……………………………….

Pouvoir de me représenter à l’Assemblée générale ordinaire de la Société des Bibliophiles de Guyenne  du 21 novembre 2020 et, à cet effet, de prendre part en mon nom aux délibérations et aux votes qui auront lieu au cours de cette Assemblée.

                                                Fait à ………………………..………., le…………

                                                                                                      Signature

                                                                      (avec la mention manuscrite « Bon pour pouvoir »)

……………………………………………………………………………………………………

 

Candidature au Conseil d’administration

Je soussigné(e) …………………………………………………………………………………

 Présente ma candidature au poste d’administrateur de la Société des Bibliophiles de Guyenne (candidature qui sera examinée lors de l’Assemblée générale ordinaire du 21 novembre 2020).

                                    Fait à …………………………...…, le…………

                                                                                                      Signature

                                                                     

 

 

Posté par SBG1866 à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 novembre 2020

Annulation de la conférence du 9 novembre 2020

 

 Cher(e)s ami(e)s, 

Nous vous avions annoncé pour le lundi 9 novembre la conférence de Mme Evelien CHAYES sur Le ghetto de Venise, biotope de bibliophiles européens (1580-1645) - Une librairie, une femme : découvertes récentes

La mise en place du nouveau confinement nous amène hélas à annuler cette séance et à suspendre nos activités publiques. Nous espérons évidemment pouvoir entendre Mme Chayes à un autre moment, en 2021 peut-être. Avec l’espoir d’un confinement limité dans le temps nous joignons la liste des conférences programmées jusqu’à l’été 2021. 

Mais la suspension de nos activités publiques ne signifie pas l’arrêt de notre activité et vous trouverez ci-après quelques informations importantes. 

Le Conseil d’Administration de notre Société s’est réuni en visioconférence le 1er octobre et a décidé de convoquer notre Assemblée Générale statutaire annuelle samedi 21 novembre à 10 h, toujours en visioconférence. Nous vous ferons parvenir début novembre la convocation, les documents financiers, et un « mode d’emploi » pour accéder à la visioconférence (le système est assez simple mais nécessite un ordinateur et une liaison internet). 

Le numéro 141-2020 de la Revue française d’histoire du livre est prêt et devrait être imprimé dans les semaines qui viennent. Il sera assez volumineux (392 pages) et vous en trouverez le sommaire en page 3. 

Enfin, nous approchons de la fin de l’année et notre trésorier nous signale qu’un certain nombre de sociétaires n’ont pas encore renouvelé leur cotisation pour 2020. Nous vous rappelons que l’envoi de la Revue est lié à son règlement (il est toutefois possible d’adhérer à la Société sans le service de la Revue). Si cela vous est possible, un règlement par virement postal ou bancaire serait à préférer en ces temps perturbés. Vous trouverez tous les détails en page 2 et un courrier de rappel séparé si vous êtes concerné(e). 

En l’attente du plaisir de nous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de nos sentiments les plus amicaux, tout en vous souhaitant de conserver une bonne santé, 

Guillaume FLAMERIE de LACHAPELLE, Président

 

 

Conférences prévues en 2020-2021 

• lundi 12 octobre à 17 h : Cécile PERRIN, Matthieu GERBAULT, Olivier GUERRIER et Alain LEGROS : Un volume des Vies des hommes illustres de Plutarque issu de la bibliothèque de Montaigne. 

lundi 9 novembre : Evelien CHAYES : Le ghetto de Venise, biotope de bibliophiles européens (1580-1645) – Une librairie, une femme : découvertes récentes [annulée pour cause de confinement] 

• lundi 14 décembre : Auguste POULON : Paul Léautaud, une figure du monde des lettres au XXe siècle. 

• lundi 11 janvier : Olivier BESSARD-BANQUY : Le livre de poche, un objet pour bibliophiles ? 

• lundi 8 février : Eudes HUYGUES, Écrire l’histoire naturelle dans les magasins populaires du xixe siècle : les leçons naturalistes de Pierre Boitard (1789-1859) 

• lundi 8 mars : Florence BUTTAY : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly 

• lundi 12 avril : François BOUQUIER, Un texte juridique du Bordeaux médiéval en occitan

• lundi 10 mai ; Jean-Pierre POUSSOU, La traite des noirs et l’esclavage antillais dans l'historiographie française. 

Cotisations 2020 

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2020, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 141 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître fin 2020). 

Compte tenu du confinement, si vous en avez la possibilité un règlement par virement bancaire serait plus simple.

Années 2019 et 2020 

TARIFS EN EUROS 

Société des Bibliophiles 

cotisation 

abonnement 

TOTAL 

de Guyenne 

S.B.G. 

REVUE 

À VERSER 

MEMBRES 

35 

30 

65 

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans 

20 

25 

45 

DONATEUR, à partir de 

50 

30 

80 

BIENFAITEUR, à partir de 

65 

30 

95 

Posté par SBG1866 à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2020

Conférence du lundi 9 novembre 2020 à 17 h30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux 85 cours du Mal Juin

 

Le ghetto de Venise, biotope de bibliophiles européens

(1580-1645) 

Une librairie, une femme : découvertes récentes

par Mme Evelien Chayes

Université Radboud de Nimègue (ERC-MEDIATE)

Centre Montaigne-TELEM, Université Bordeaux Montaigne – IRHT-CNRS, Paris.

  

À l’époque pré-moderne, le ghetto de Venise fonctionnait non seulement comme un lieu de ségrégation, témoignant du sort amer de la population juive, mais aussi comme un lieu de rencontre et d’échanges intellectuels important. Ainsi il attira nombre d’écrivains et bibliophiles français à la recherche de livres rares et d’objets d’antiquité. Cette histoire, à ce jour peu étudiée en dehors de quelques références archivistiques générales, nous invitait à concevoir qu’il y eut des librairies dans le ghetto de Venise, sans qu’aucun exemple spécifique ne soit connu. 

Basée sur des documents d’archives jusqu’ici négligés par les historiens, cette conférence peindra un vif tableau de cette Venise hétérogène. Quels personnages fréquentaient le ghetto et en recherche de quoi ? Quels livres et objets d’art y circulaient ? Outre ces questions, il sera présenté pour la première fois, une librairie du ghetto dont les sources nous permettent une description détaillée, ainsi qu’un portrait de la personne qui la gérait. Il s’agit d’une femme qui, propriétaire de sa librairie, se trouvait, par ailleurs, au centre d’un vaste réseau de relations d’affaires et de liens charitables, aussi bien juifs que chrétiens, rayonnant depuis Venise dans toutes les directions de l’Europe occidentale et de la Méditerranée orientale.

 

L’entrée étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

En l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de nos sentiments les plus amicaux,

              Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

Conférences prévues en 2020-2021

(sauf exceptions le second lundi du mois, à 17 h 30, à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck) 

• lundi 9 novembre : Evelien Chayes : Le ghetto de Venise, biotope de bibliophiles européens (1580-1645) – Une librairie, une femme : découvertes récentes

 • lundi 14 décembre : Auguste Poulon : Paul Léautaud, une figure du monde des lettres au xxe siècle.

  lundi 11 janvier : Olivier Bessard-Banquy : Le livre de poche, un objet pour bibliophiles ?

• lundi 8 février : Eudes Huygues, Écrire l’histoire naturelle dans les magasins populaires du xixe siècle : les leçons naturalistes de Pierre Boitard (1789-1859)


• lundi 8 mars : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly


• lundi 12 avril : François Bouquier, Un texte juridique du Bordeaux médiéval en occitan.

• lundi 10 mai ; Jean-Pierre Poussou, La traite des noirs et l’esclavage antillais dans l'historiographie française.

 

Plutarque et Montaigne aux enchères le 15 octobre 2020

 

Présenté à la conférence de la Société des Bibliophiles de Guyenne le 12 octobre dernier, le volume des Vies des hommes illustres de Plutarque issu de la bibliothèque de Montaigne a trouvé acquéreur le 15 octobrebre à l’Hôtel des Ventes des Chartrons à Bordeaux, sous le marteau de Maître Lacombe ; à l’issue d’une belle bataille il fut adjugé 300 000 € (hors frais) alors qu’il était évalué 30-40 000 €. Il ne rejoint malheureusement pas une bibliothèque publique. 

 

Deux documents vidéo peuvent cependant vous permettre de le retrouver sur internet :

- la captation intégrale de notre conférence du 12 septembre, sur youtube ; vidéo (2 h) non référencée mais accessible par le lien : https://youtu.be/qcYgzDQvyog

- une présentation de l’ouvrage par M. Alain Legros (intervenant à notre conférence) sur le site youtube des Bibliothèques Virtuelles Humanistes : "Un volume des Vies des hommes illustres de Plutarque issu de la bibliothèque de Montaigne. A. Legros". Vidéo de 18 minutes, indexée : https://www.youtube.com/watch?v=1lxysYxKdRo

 

Cotisations 2020

 

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2020, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 141 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître fin 2020).

 

 

Années 2019 et 2020

Tarifs en euros

Société des Bibliophiles

cotisation 

abonnement

TOTAL

de Guyenne

S.B.G.

REVUE

À VERSER

Membres

35

30

65

Étudiant/Jeune - 30 ans

20

25

45

Donateur, à partir de

50

30

80

Bienfaiteur,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2021 pour les sommes versées en 2020.

 

 

 

Posté par SBG1866 à 01:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2020

Conférence du lundi 12 octobre 2020 17 h à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck

 

Cher(e)s ami(e)s,                                                                                                

Après une interruption de plusieurs mois nous espérons pouvoir reprendre le cycle normal de nos activités, et avons le plaisir de vous informer que la prochaine conférence, organisée par la Société des Bibliophiles de Guyenne, se tiendra (dans le strict respect des consignes sanitaires ; la jauge de l’auditorium a été abaissée à 60 places) : 

Lundi 12 octobre 2020 à 17 h dans l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux (Mériadeck), 85, cours du Maréchal Juin

 Entrée libre 

 

Un volume des Vies des hommes illustres de Plutarque

 

issu de la bibliothèque de Montaigne

 

 

avec Mme Cécile Perrin, Expert agréé par la Cour d’Appel de Bordeaux,

M. Matthieu Gerbault, conservateur du fonds patrimonial à la Bibliothèque de Bordeaux,

M. Olivier Guerrier, professeur à l’Université Toulouse Jean-Jaurès,

et M. Alain Legros, Centre d’études supérieures de la Renaissance.

  

Parmi tous les auteurs anciens auprès desquels Montaigne a nourri la méditation dont les Essais sont sortis, Plutarque occupe à n’en pas douter une place de choix. Les Œuvres morales de cet auteur grec (46-125 apr. J.-C.) recouvrent de vastes domaines, mais ses Vies parallèles, appariant un grand homme grec et un grand homme romain avant de comparer leurs mérites et leurs vices respectifs, ont eu un plus grand succès peut-être encore dans la France de la Renaissance, spécialement à partir du moment où elles ont été traduites par Jacques Amyot. 

Les livres ont leur destin, suivant une formule célèbre, et l’exemplaire personnel des Vies parallèles de l’auteur des Essais ne fait pas exception, lui qui reparaît au grand jour en cette année 2020. Les découvertes de volumes ayant fait partie de la « librairie » de Montaigne sont toujours un événement, et celui qui sera présenté le 12 octobre à la Bibliothèque municipale ne fait pas exception à la règle.

 

Cette conférence servira de prélude à la Vente de Manuscrits et autographes et de livres anciens et modernes organisée jeudi 15 octobre à 14 h par la Société de ventes A. Blanchy & E. Lacombe (136 quai des Chartrons, 33300 Bordeaux). [cf. présentation de l’ouvrage en page 3]

Son entrée étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

En l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de nos sentiments les plus amicaux,

             Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

 

montaigne 1 rect

montaigne 2

montaigne 3 plutarque

 

Informations diverses

 

Conférences prévues en 2020-2021

(sauf exceptions le second lundi du mois à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

• lundi 12 octobre à 17 h : Cécile Perrin, Matthieu Gerbault, Olivier Guerrier et Alain Legros : Un volume des Vies des hommes illustres de Plutarque issu de la bibliothèque de Montaigne.

• novembre : pas de conférence

• lundi 14 décembre : Auguste Poulon : Paul Léautaud, une figure du monde des lettres au xxe siècle.

 • lundi 11 janvier : Olivier Bessard-Banquy : Le livre de poche, un objet pour bibliophiles ?

• lundi 8 février : Eudes Huygues, Écrire l’histoire naturelle dans les magasins populaires du xixe siècle : les leçons naturalistes de Pierre Boitard (1789-1859)

• lundi 8 mars : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

• lundi 12 avril : François Bouquier, Un texte juridique du Bordeaux médiéval en occitan.

 • lundi 10 mai ; Jean-Pierre Poussou, La traite des noirs et l’esclavage antillais dans l'historiographie française.

 

Cotisations 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2020, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 141 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître fin 2020).

 

 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-                N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2021 pour les sommes versées en 2020.



[1] Catalogue Manuscrits et autographes – Livres anciens et modernes. Vente jeudi 15 octobre 2020 à 14 h, Hôtel des Ventes, 136 quai des Chartrons, 33300 Bordeaux. SVV Bordeaux Chartrons / Bordeaux Enchères, A. Blanchy & E. Lacombe.

Le catalogue (347 numéros) est visible sur www.ivoire-bordeaux.com, ou sur demande à l’étude.

 

 

Posté par SBG1866 à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2020

Conférences de la Société des bibliophiles de Guyenne en 2020-2021

 

Le présent calendrier annule celui que nous avons publié ici même le 7 septembre . 

Les conférences auront lieu dans l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux- Mériadeck , cours du maréchal Juin, au rez-de-chaussée, dans le respect des consignes sanitaires officielles . 

 

12 octobre – Cécile PERRIN, Olivier GUERRIER et Alain LEGROS : Un volume des Vies des hommes illustres de Plutarque issu de la bibliothèque de Montaigne.

9 novembre – à définir.

14 décembre – Olivier BESSARD-BANQUY : Le livre de poche, un objet pour bibliophiles ?

11 janvier : Auguste POULON : Paul Léautaud, une figure du monde des lettres au XXe siècle.

8 février : Eudes HUYGUES, Écrire l'histoire naturelle dans les magasins populaires du XIXe siècle : les leçons naturalistes de Pierre Boitard (1789-1859)

8 mars : Florence BUTTAY, Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

12 avril : à définir.

10 mai : Jean-Pierre POUSSOU, La traite des noirs et l’esclavage antillais dans l'historiographie française.

 

Posté par SBG1866 à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2020

Société des Bibliophiles de Guyenne – depuis 1866

Siège social : 85, cours du Maréchal-Juin, 33000 Bordeaux

Société reconnue d’utilité publique

Éditrice de la Revue française d’histoire du livre

 

                                          Bordeaux, le 16 avril 2020,    

Chères et chers amis,

 

Le conseil d’administration de la Société des Bibliophiles de Guyenne espère d’abord que ce message vous trouvera en bonne santé, et forme des vœux pour que le confinement, désormais prolongé, ne pèse pas trop sur vous et sur vos proches.

Compte tenu de la situation, les activités de la Société seront suspendues jusqu’au mois de septembre : les conférences d’avril et de mai, l’assemblée générale de juin, sont reportées. Nous vous tiendrons bien sûr informés de la reprise de nos conférences dès que nous en saurons plus.

Si les livres sont impuissants contre les atteintes à la santé du corps, nous espérons qu’ils sont à même de vous procurer dans ces temps difficiles du réconfort ou du divertissement.

En espérant vous retrouver prochainement, acceptez, Chères et chers amis, l’expression de nos plus cordiales salutations,

Guillaume Flamerie de Lachapelle

Et le conseil d’administration de la Société des Bibliophiles de Guyenne 

Informations diverses

Conférences 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

• lundi 14 octobre : Delphine Gachet, Vie et œuvres d’Elsa Morante : destins tragiques

lundi 18 novembre : Guillaume Flamerie de Lachapelle, Paul Morand, le voyageur immobile

• lundi 9 décembre : Marc Agostino, Lumières et peine de mort. Autour d’un livre majeur : Beccaria,   Des délits et des peines (1764)

• lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile

• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape.

lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Les puritains et la politique dans l’Angleterre de la première moitié du XVIIe siècle

 

Les séances prévues d’avril à juin sont annulées en raison de l’état d’urgence sanitaire. Nous espérons pouvoir les reprogrammer en 2020-2021.

•  reportée : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXe siècle

• reportée : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

•  reportée : Assemblée Générale de la Société

 

 

Cotisations et reçu fiscal

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées.

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre 2019).

 

 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR, à partir de

65

30

95


Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

            Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

            IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue).

Un reçu fiscal vous a été adressé ou remis en mains propres en mars. Il concerne les sommes versées à notre société durant l’année civile 2019.

 

Posté par SBG1866 à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2020

Conférence du lundi 9 mars 2020 à 17 h30 à la Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck 85 cours du Mal Juin

 

 

Les puritains et la politique

 

dans l’Angleterre de la première moitié du XVIIe siècle

 

 

par M. Jean-Pierre Poussou 

 Recteur d’Académie, Professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne

 

Élisabeth Ire avait choisi de revenir au protestantisme mais celui qu’elle installa en Angleterre à partir de 1563 (Les Trente-Neuf Articles) était très en-deçà du calvinisme genevois ou du presbytérianisme écossais. Beaucoup de protestants anglais le déploraient ; ils ne cessèrent donc de réclamer à leur souveraine d’aller plus loin et d’accentuer la rupture avec le catholicisme. Ce fut la source de nombreux conflits, qu’elle réussit néanmoins à maîtriser sans trop de difficultés. Le débat devint beaucoup plus aigu avec son successeur Jacques Ier et surtout avec le fils de celui-ci, Charles Ier, qui régna à partir de 1625, car Charles Ier appartenait au contraire à la tendance arminienne qui refusait les aspects les plus durs du calvinisme, telles la prédestination ou l’absence de hiérarchie dans l’Église nationale.

Nombre de ses sujets le lui reprochèrent. L’histoire les connaît sous le nom de puritains. La plupart d’entre eux ne veulent pas quitter l’Église d’Angleterre instaurée par Henry VIII et restaurée par Élisabeth. Leur but est que celle-ci devienne réellement «réformée », c’est-à-dire totalement calviniste. Néanmoins, à partir des années 1620, tout en restant minoritaires, ils furent de plus en plus nombreux à faire partie de sectes dont les membres quittaient justement l’Église d’Angleterre.

Le refus de l’ensemble de la politique menée par le souverain - notamment les deux guerres avec les Écossais (ce sont les « Guerres des Évêques » en 1639 et 1640) - ne cessa de progresser durant les années 1630. Il eut pour conséquence que Charles Ier fut obligé de réunir en 1640 deux parlements successifs dans lesquels ses partisans étaient tout à fait minoritaires, et également que les puritains qui ne représentaient qu’une partie réduite de la nation anglaise furent surreprésentés parmi les députés car ils apparaissaient comme les opposants les plus résolus et aussi les plus fermes à la politique menée.

Au Parlement, ils furent donc le fer de lance de l’opposition au roi et prirent une part essentielle dans la révolution de 1640. Une fois la guerre civile déclenchée à partir de 1642 ils jouèrent le même rôle sur les champs de bataille : avec pour leader Cromwell, ils tinrent la première place dans les affrontements militaires et permirent la victoire du camp parlementaire.

Mais déjà des dissensions - souvent violentes - étaient apparues car il y avait bien davantage des puritains, fort divers, plutôt qu’un mouvement puritain disposant d’une certaine unité et ayant un programme politique et religieux commun, le seul ciment réel ayant été jusqu’en 1644 la lutte contre Charles Ier.

Ce manque d’unité s’avéra lourd de conséquences après la victoire obtenue en 1645 au point que le Commonwealth, instauré en 1649, ne cessa d’être marqué par des conflits auxquels Cromwell mit fin en imposant son pouvoir de « Protecteur » en 1653. Mais il fut dans l’incapacité de disposer d’un Parlement capable d’appuyer sa politique. Il ne réussit donc à mettre en place aucun settlement religieux ou politique solide. Sa disparition en 1658 entraîna une désintégration progressive du Protectorat qui laissa la place en 1660 à la Restauration de Charles II fils du roi exécuté.

Le Puritanisme offre ainsi un excellent exemple d’un mouvement politique et religieux capable d’imposer ses vues en opposition à la politique royale menée mais dans l’incapacité de définir majoritairement un régime politique et une organisation religieuse.

 

L’entrée de cette conférence est libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

En l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s, l’expression de nos sentiments les plus amicaux,,

 

                    Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

 

Informations diverses

 

Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention !  les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois.

• lundi 14 octobre : Delphine Gachet, Vie et œuvres d’Elsa Morante : destins tragiques

 • lundi 18 novembre : Guillaume Flamerie de Lachapelle, Paul Morand, le voyageur immobile

 • lundi 9 décembre : Marc Agostino, Lumières et peine de mort. Autour d’un livre majeur : Beccaria,   Des délits et des peines (1764)

 • lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile

• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape

• lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Les puritains et la politique dans l’Angleterre de la première moitié du XVIIe siècle

• lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXsiècle

 • lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

 "Santés !", le Moi(s) Montaigne (10 février – 7 mars)

L’Université Bordeaux Montaigne organise la seconde édition du Moi(s) Montaigne, et invite en résidence Dominique Brancher (Université de Bâle), spécialiste de la littérature française de la Renaissance. Elle s’intéresse aux rapports entre corps, médecine et écriture et propose, durant ce mois, d’explorer tout ce que Montaigne peut nous dire aujourd’hui sur le corps et sa santé : l’exercice physique, la douleur et son expression, la maladie et l’auto-observation du patient, la fin de vie et le destin du corps.

Les rendez-vous proposés confrontent sur ces thèmes les points de vue de philosophes, sportifs, médecins, archéologues, littéraires, musiciens, écrivains, sociologues…

Le programme complet peut être téléchargé sur : https://www.u-bordeaux-montaigne.fr

 

Cotisations 2019 et 2020 et reçu fiscal

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre 2019).

 

 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). 

 

Un reçu fiscal vous sera remis en mains propres ou vous est adressé avec cette convocation. Il concerne les sommes versées à notre société durant l’année civile 2019

Posté par SBG1866 à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2020

Conférence du lundi 10 février 2020 à 17 h30 à la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck

 

 

Montaigne chez Esculape 

Corps « tendre », esprit « mousse » : souplesse et gymnastique intellectuelle

Ou : pour une souplesse hygiénique de la pensée

 

 

par Mme Dominique Brancher 

 Université de Bâle, invitée en résidence du Moi(s) Montaigne

 

C’est en 1569 que le médecin et grand érudit Gerolamo Mercuriale publie à Venise son De Gymnastica, dont la troisième édition sera assurée par Jaqcues du Puy, en 1577, à Paris. Cet influent traité humaniste plaide pour l’intégration de la gymnastique à la médecine hygiénique et s’inscrit dans la vogue d’ouvrages, souvent écrits par des médecins, qui à partir de la deuxième moitié du XVIe siècle, s’intéressent au possible bénéfice de la gymnastique antique une fois adaptés au monde contemporain. Parmi ces auteurs, Andrea Bacci, Laurent Joubert, et le chirurgien Ambroise Paré sont bien connus de Montaigne, car l’usage des exercices est étroitement lié à celui des bains, dûment pratiqués par l’essayiste voyageur, qui cherche à amollir ses pierres rénales pour mieux les expulser.

La rencontre du bordelais avec la gymnastique n’est évidemment pas seulement livresque. Elle a joué un rôle important dans son éducation, tandis que son père en maîtrisait les plus virtuoses exercices. Durant son voyage en Italie, il a manifesté un grand intérêt pour diverses joutes et fait fréquemment référence dans les Essais à son goût pour les déplacements à cheval ou à pied – il lui faut marcher pour penser, et aller « de la plume comme des pieds ». Le mouvement conditionne une écriture décrite par des métaphores doublement cinétiques, par leur nature même de métaphore, qui consiste à déplacer un sens sur un autre sens, et leur prédilection pour les référents gymniques.

Pour Montaigne, il ne s’agit donc pas tant de disserter sur les exercices que de s’exercer en maniant la plume, de faire bouger le livre, à coups de voltes, sauts et renversements argumentatifs et stylistiques. Ce qui nous intéressera plus particulièrement dans l’exercice montaignien est l’alternance complexe entre endurcissement et amollissement propre à tout entraînement physique, qui permet de dépasser la polarité du dur et du mou grâce à la notion de souplesse, ou plutôt grâce à un usage lui-même souple de la souplesse chez un auteur qui ne se résout jamais qu’à l’irrésolution. C’est cette souplesse qui permet de penser la poétique déconcertante des Essais (et non pas la dualité rigide du dur et du mou), car elle les conjugue à la façon intermédiaire d’un hybride (ou d’un hermaphrodite).

 

Cette conférence s’inscrit dans le cadre du Moi(s) Montaigne [« Santés ! », programme joint] dont notre Société est partenaire. Son entrée étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

 

Informations diverses

 

Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention !  les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois.

• lundi 14 octobre : Delphine Gachet, Vie et œuvres d’Elsa Morante : destins tragiques

 

• lundi 18 novembre : Guillaume Flamerie de Lachapelle, Paul Morand, le voyageur immobile

 

• lundi 9 décembre : Marc Agostino, Lumières et peine de mort. Autour d’un livre majeur : Beccaria,   Des délits et des peines (1764)

 

• lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile


• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape


• lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Puritanisme et politique en Angleterre dans la première moitié du XVIIe siècle


• lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXsiècle

 

• lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 

• juin (à préciser) : Assemblée Générale

 

"Santés !", le Moi(s) Montaigne (10 février – 7 mars)

L’Université Bordeaux Montaigne organise la seconde édition du Moi(s) Montaigne, et invite en résidence Dominique Brancher (Université de Bâle), spécialiste de la littérature française de la Renaissance. Elle s’intéresse aux rapports entre corps, médecine et écriture et propose, durant ce mois, d’explorer tout ce que Montaigne peut nous dire aujourd’hui sur le corps et sa santé : l’exercice physique, la douleur et son expression, la maladie et l’auto-observation du patient, la fin de vie et le destin du corps.

Les rendez-vous proposés confrontent sur ces thèmes les points de vue de philosophes, sportifs, médecins, archéologues, littéraires, musiciens, écrivains, sociologues…

Le programme complet peut être téléchargé sur : 

https://www.u-bordeaux-montaigne.fr

 

Cotisations 2019 et 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre 2019).

 

 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 -                N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2020 pour les sommes versées en 2019.

 

moismontaigne_1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par SBG1866 à 00:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 janvier 2020

Conférence du lundi 13 janvier 2020 à 17 h30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck

 

 

Jardins réels et jardins oniriques :

l’univers horticole du Songe de Poliphile

 

 

par Mme Céline Méot 

 Université Bordeaux Montaigne

 

Œuvre complexe et énigmatique, le Songe de Poliphile attribué à Francesco Colonna est le plus grand succès éditorial de la Renaissance après la Bible. L’œuvre, publiée sous le titre d’Hypnerotomachia Poliphili, en 1499, par Alde Manuce, repose sur le principe d’un songe qui consiste lui-même en un voyage onirique. Dans le récit, Poliphile, le héros-narrateur, se retrouve projeté en songe dans un lieu merveilleux où il commence une quête pour retrouver sa fiancée, Polia, dans une succession de décors juxtaposés qui font autant avancer le récit que les actions du personnage. Cette première partie mêle les grands thèmes des romans en prose médiévaux et le monde merveilleux construit par des références tirées de l’Antiquité. 

Lorsque l’œuvre de Colonna paraît chez Kerver, en 1546, traduite en français par Jean Martin, humaniste parisien et secrétaire de Maximilien de Sforza, duc de Milan puis du cardinal de Lenoncourt, son influence est considérable dans de nombreux domaines : la peinture, la sculpture, l’architecture mais aussi la géométrie, les mathématiques et certains domaines techniques tels que l’hydraulique se revendiquent de ce traité. Cependant, son influence la plus importante se manifeste dans l’art des jardins, qui, nourri des idées du Songe en matière d’espace, d’ornements et de géométrie, se métamorphose entièrement. Directement inspiré du Songe et provoquant un glissement de la conception du jardin, le jardin classique à la française célèbre le triomphe de l’esprit, d’une culture rationnelle, mesurée, géométrique, ordonnée par le savoir face à une nature sauvage et imprévisible, face au désordre des sens et des sentiments comme condition de l’harmonie la plus parfaite. Les progrès dans les domaines de l’optique, des mathématiques, de l’hydraulique et de la topographie servent à penser un nouvel ordre de ce microcosme qu’est le jardin, qui devient un lieu nécessaire au déploiement des savoirs dans le réel car il est un modèle de représentation et un résumé de l’univers. Les jardins de Vaux-le-Vicomte puis de Versailles constituent alors l’apogée de cette conception du jardin. André Le Nôtre y exploite chaque élément du paysage pouvant offrir une vue scénographique avec comme consigne première de reconstituer le parcours initiatique du Songe dans les jardins pensés comme une construction horticole d’exception qui servira de tremplin à l’expansion littéraire, artistique et culturelle du rayonnement de Louis XIV en Europe. 

 L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

Informations diverses

 Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention ! Pour des raisons de disponibilité de la salle, les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois. 

• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape

• lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Puritanisme et politique en Angleterre dans la première moitié du XVIIe siècle

• lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXsiècle

 • lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

 

15salon du Livre ancien de Bordeaux (Salle capitulaire et Cour Mably, 

18 et 19 janvier ; 10 h – 19 h, entrée libre)

Nous serons présents comme chaque année sur le Salon du Livre de la Cour Mably, qui accueille une trentaine de libraires d’ancien et bouquinistes venus de toute la France. Nous serions heureux de vous y accueillir sur notre stand.

 

Salon Livre Bordeaux-Mably 2020

Cotisations 2019 et 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre, sommaire page suivante).

 

 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2020 pour les sommes versées en 2019.

 

Sommaire du no 140 (2019) de la Revue française d’histoire du livre 

In memoriam Jean Claude Drouin (1937-2019)

 I. Études

 Evelien Chayes : La nouvelle dialectique à Bordeaux. La réception de Rodolphe Agricola dans l’entourage de Michel de Montaigne

 Fabienne Henryot : Le livre italien dans l’édition lorraine du premier xviie siècle

 Anne-Claire Volongo : Bibliothèques port-royalistes : la retraite et le combat

 David Adams et Daniel Droixhe : Un carré de best-sellers érotiques. L’enseignement des archives liégeoises du xviiisiècle

 Katarzyna Seroka : Witold Kazimierz Czartoryski et sa bibliothèque à Honfleur

 Pere Quer : La Librairie Champion, correspondante de l’Institut d’Estudis Catalans pour la France (1909-1936)

 Olivier Bessard-Banquy : Claude Aveline éditeur (1922-1930)

 Claude Aveline : Bonheurs et périls de la bibliophilie

II. Variétés

 André Gallet : Une édition peu connue de la Théologie de Montaigne (1603)

 Guillaume Flamerie de Lachapelle : La collection de livres de Tacite réunie par C.-L.-F. Panckoucke de ses débuts à sa dispersion (1826-1926)

III. Comptes rendus

 Le Livre & la Mort : xive-xviiie siècle [G. Flamerie de Lachapelle] ; Alice Vintenon, La Fantaisie philosophique à la Renaissance[T. Chevrolet] ; Éric Suire, Les Vies de Jésus avant Renan [Cl. Grenet-Delisle] ; Bruno Bernard et al. (dir.), Voltaire. Essai sur les mœurs et l’esprit des nations [É. Pavy-Guilbert] ; Natalia Elaguina (dir.), Œuvres complètes de Voltaire : Corpus des notes marginales [A. Sandrier] ; Étienne Fouilloux, Les Éditions dominicaines du Cerf [J.-P. Moisset].

 IV. Actes de la Société des Bibliophiles de Guyenne

 Compte rendu de l’Assemblée Générale du 5 juin 2019

 

Posté par SBG1866 à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2020

Programme du Mois Montaigne à l'université Bordeaux-Montaigne

MoisMontaigne_Programme2020-A4

Posté par SBG1866 à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 novembre 2019

Conférence du lundi 9 décembre 2019 à 17H 30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux 85 cours du maréchal Juin Bordeaux

 

Lundi 9 décembre 2019 à 17 h 30

 

Lumières et peine de mort. Autour d’un livre majeur :

Beccaria, Des délits et des peines (1764)

 

 

par M. Marc Agostino

Professeur émérite à l’Université Bordeaux Montaigne

 

Comment un livre assez modeste a-t-il pu bouleverser les consciences de son temps sur des sujets essentiels, la peine de mort, la torture et la loi pénale en général ? Cette conférence ne prétend pas donner un éclairage supplémentaire aux aspects juridiques voire philosophiques de l'œuvre, même si les grands traits en seront brossés. Il s'agit de situer la personne et son contexte intellectuel pour tenter de comprendre le succès d’un livre austère et magistral.

Cesare Beccaria est lombard, milanais, et avec Pietro Verri il s'exprime dans le journal Il Caffè. La Lombardie est très marquée par les Lumières. La place de la franc-maçonnerie, les contestations religieuses, nourrissent la réflexion, mais aussi l'influence française. Le mouvement illuministe est important, par ailleurs, en Toscane. L'abolition de l'inquisition, le grand centre éditorial de Livourne, la présence de réformateurs, les débats religieux, préparent un accueil favorable à Beccaria et la peine de mort y fut abolie en 1786.

La France réserve un succès tel à l'ouvrage qu'on a pu parler de "moment Beccaria". On assiste à un aller-retour permanent entre les Lumières françaises, Diderot, Voltaire et Beccaria. Les idées circulent. Le livre concrétise bien des aspirations.

On mesurera son influence dans les deux pays envisagés en s'en tenant au XVIIIe siècle
Le livre est un véhicule puissant. Beccaria a synthétisé, formulé des idées latentes d'un vaste courant de pensée et donné une argumentation forte aux partisans de l'abolition de la peine de mort, si symbolique.

 

L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne intéressée…

                    Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

Informations diverses

 Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention ! Pour des raisons de disponibilité de la salle, les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois.

lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile

lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape

lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Puritanisme et politique en Angleterre dans la première moitié du XVIIe siècle

lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXe siècle

 lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

Cotisations 2019 et 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées.

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître en décembre).

 

 

ANNÉES 2018 et 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-                N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2020 pour les sommes versées en 2019.

Posté par SBG1866 à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2019

Conférence du lundi 18 novembre 2019 à 17 h30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux 85 cours du Maréchal Juin


 Entrée libre 

 

Paul Morand, le voyageur immobile

 

 

par M. Guillaume Flamerie de Lachapelle 

 

Université Bordeaux Montaigne, président de la Société des Bibliophiles de Guyenne

 

En 1930 tout paraît sourire à Paul Morand (1888-1976) : un mariage et des succès de plume l’ont rendu fort riche, sa carrière diplomatique et sa finesse en ont fait un chroniqueur réputé ; et de fait il publie à un rythme soutenu des ouvrages qui le feront accéder, espère-t-il, à l’immortalité académique ou littéraire. Hélas son attitude pendant la Seconde Guerre mondiale le condamne à une longue période de purgatoire avant qu’il soit redécouvert par les « hussards » dans les décennies qui suivent le conflit, qu’il entre à l’Académie et publie Venises (1971), qui est à bien des égards un couronnement.

 C’est cette trajectoire singulière que nous nous proposons de redécouvrir.

 

L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

Vous trouverez en annexe les dates et la liste des conférences pour l’année 2019-2020. Attention ! nos conférences auront maintenant lieu le lundi (en principe, sauf exceptions, le 2e lundi du mois).

                   Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président 

Informations diverses

 Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention ! Pour des raisons de disponibilité de la salle, les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois.

• lundi 9 décembre : Marc Agostino, Lumières et peine de mort : contexte et impact du livre majeur de Beccaria en Italie et en France

 • lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile

• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape

• lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Puritanisme et politique en Angleterre dans la première moitié du XVIIe siècle

• lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXsiècle

 • lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

 

Cotisations 2019 et 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître en décembre). 

ANNÉES 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-                N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2020 pour les sommes versées en 2019.

Posté par SBG1866 à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2019

Conférence du Lundi 14 octobre 2019 à 17 h30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux 85 cours du Mal Juin

 Entrée libre 

 

Vie et œuvres d’Elsa Morante : destins tragiques

 

 

par Mme Delphine Gachet 

Maître de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne 

Traductrice de littérature italienne contemporaine

 

Si c’est La Storia (1974) – adaptée en 1986 au cinéma par Luigi Comencini – qui a fait le succès d’Elsa Morante (1912-1985), il ne faudrait pas que ce livre soit l’arbre qui cache la forêt. De Mensonge et sortilège (1948) à Aracoeli (1982) l’œuvre de cette écrivaine qui fut à la fois romancière, nouvelliste, essayiste et poète, révèle toute sa singularité. Le rapport qu’elle entretient avec l’imaginaire et le rêve, l’attention qu’elle porte à des personnages humbles et en souffrance, la particularité de son style baroque et flamboyant font d’Elsa Morante une écrivaine atypique, qui a marqué la littérature de son siècle.

 

L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

Vous trouverez en annexe les dates et la liste des conférences pour l’année 2019-2020. Attention ! nos conférences auront maintenant lieu le lundi (en principe, sauf exceptions, le 2e lundi du mois).

 

 À l’issue de la conférence, tous les sociétaires qui le souhaitent pourront prendre part à un dîner au restaurant Le Bistrot du musée, place Pey-Berland (menu à partir de 25 euros ; les boissons seront offertes par la SBG). 

Tous ceux qui souhaitent y participer sont invités à se manifester par un courrier électronique à l’adresse : bibliophilesdeguyenne@gmail.com ou par un appel téléphonique au 06.30.07.35.53. Merci de vous signaler avant le 10 octobre. 

Informations diverses

Conférences prévues en 2019-2020

(à 17 h 30 à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention ! Pour des raisons de disponibilité de la salle, les séances sont - sauf exceptions - programmées le second lundi du mois.

• lundi 14 octobre : Delphine Gachet, Vie et œuvres d’Elsa Morante : destins tragiques

 • lundi 18 novembre : Guillaume Flamerie de Lachapelle, Paul Morand, le voyageur immobile

 • lundi 9 décembre : Marc Agostino, Lumières et peine de mort : contexte et impact du livre majeur de Beccaria en Italie et en France

 • lundi 13 janvier : Céline Méot, Jardins réels et jardins oniriques : l’univers horticole du Songe de Poliphile

• lundi 10 février : Dominique Brancher, Montaigne chez Esculape

• lundi 9 mars : Jean-Pierre Poussou, Puritanisme et politique en Angleterre dans la première moitié du XVIIe siècle

• lundi 20 avril : Eudes Huyghe, Savoirs naturalistes dans la littérature populaire du premier XIXsiècle

 • lundi 11 mai : Florence Buttay : Un manuscrit et ses mystères : L’Amant infortuné de la Bibliothèque du Musée Condé de Chantilly

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

 

23e Salon du Livre ancien et moderne de Bordeaux Chartrons

(19-20 octobre 2019)

 Comme chaque année, la Société des Bibliophiles sera présente au Salon du Livre des Chartrons, qui regroupe une trentaine de libraires d’ancien, bouquinistes et artisans du livre. Nous serons heureux de vous y accueillir.

(Halle des Chartrons, place du Marché des Chartrons, samedi 19 et dimanche 20 octobre, de 10 h à 19 h. Entrée libre)

 

Cotisations 2019 et 2020

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2019, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no 140 de la Revue française d’histoire du livre (à paraître au 4e trimestre).

 

 

ANNÉES 2018 et 2019 et 2020

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-                N’oubliez pas que la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don (à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé au printemps 2020 pour les sommes versées en 2019.

Posté par SBG1866 à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

23 ème salon du livre ancien & moderne à Bordeaux

Visuel ALAM Chartrons 2019

Posté par SBG1866 à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2019

Conférence du jeudi 9 mai 2019 à 17h30 à l'auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux 85 cours du maréchal Juin

 

Entrée libre

 

Des histoires qui bougent :

trois continents, un historien

 

 

Entretien de M. Sanjay Subrahmanyam, professeur au Collège de France

avec Mme Florence Buttay, maîtresse de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne

 

 

M. Sanjay Subrahmanyam, professeur depuis 2013 au Collège de France (où il occupe la chaire internationale « Histoire globale de la première modernité »), spécialiste de l’empire portugais à l’époque moderne, est l’un des plus éminents promoteurs d’une « histoire connectée », qui tend à mettre en lien – à "connecter" – des histoires nationales au lieu de les étudier isolément. 

Il retracera son parcours intellectuel et développera sa vision de l’histoire avec Mme Florence Buttay, maîtresse de conférences d’histoire moderne à l’Université Bordeaux Montaigne et spécialiste du monde méditerranéen à la Renaissance.

 

Cette rencontre prend place dans le cadre du Moi(s) Montaigne consacré à Montaigne et l’empire portugais, du 2 au 31 mai 2019. Le programme est consultable sur le site de l’Université 

https://www.u-bordeaux-montaigne.fr

 

L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

Vous trouverez en annexe les dates et la liste des conférences pour l’année 2018-2019. 

Dans l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s bibliophiles, l’expression de nos sentiments les plus amicaux, 

  Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

Assemblée Générale : Notre prochaine Assemblée Générale se tiendra mercredi 5 juin à 18 h 15, dans les locaux de la Société Philomathique de Bordeaux (66 rue Abbé de l’Épée). Les sociétaires recevront vers la mi-mai la convocation et les documents financiers. 

Informations diverses

Cotisations 2019

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2018, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no139 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre).

 

 

ANNÉES 2018 et 2019

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-               N’oubliez pasque la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don(à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous a eté remis ou envoyé pour les sommes versées en 2018.

 

Posté par SBG1866 à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2019

Conférence du jeudi 11 avril 2019 à 17 h30 à la bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck , 85 cours du Maréchal Juin

 

Les traités de viticulture des xviiie-xixe siècles 

et la théorisation du sucré 

 

par MmeMarguerite Figeac-Monthus

Professeur d’histoire moderne à l’Université de Bordeaux (ESPE d’Aquitaine) 

 

 

Les traités de viticulture, à l’instar des traités médicaux ou des traités d’éducation, constituent une forme à la fois littéraire et scientifique qui vise à faire part à un public de professionnels ou d’amateurs éclairés d’un certain nombre d’innovations. Ces œuvres permettent très souvent l’introduction et la diffusion de pratiques nouvelles. Nous nous intéresserons tout particulièrement à l’ajout de sucre au moment de la fermentation en essayant de comprendre pourquoi Jean-Antoine Chaptal (qui a donné son nom à la chaptalisation) a eu la volonté de « théoriser » une pratique déjà connue dans l’Europe du XVIIIesiècle. Nous verrons de cette manière comment on est passé de l’observation à l’expérimentation et de l’expérimentation à la théorisation d’où la naissance et le succès de «L'Art de faire, gouverner et perfectionner les vins   » dont la pratique peu naturelle a été décriée au XXesiècle.

 

L’entrée de nos conférences étant libre, vous pouvez amener ou inviter toute personne susceptible d’être intéressée…

Vous trouverez en annexe les dates et la liste des conférences pour l’année 2018-2019. 

Dans l’attente du plaisir de vous revoir, nous vous prions d’accepter, cher(e)s ami(e)s bibliophiles, l’expression de nos sentiments les plus amicaux, 

                   Guillaume Flamerie de Lachapelle, Président

IMPORTANT :Les sociétaires ayant réglé leur cotisation entre le 1erjanvier et le 31 décembre 2018 trouveront ci-joint le reçu fiscal correspondant à la partie cotisation, hors abonnement (35 € pour la cotisation de base). Il sera remis en mains propres le 11 avril aux habitués des conférences (ou leur sera envoyé ultérieurement s’ils ne sont pas présents). 

Informations diverses 

Conférences prévues en 2018-2019

(à 17 h 30, sauf exceptions signalées, à l’auditorium de la Bibliothèque de Bordeaux-Mériadeck)

Attention ! Pour des raisons diverses certaines séances ne sont pas programmées le second jeudi du mois

 jeudi 9 mai :Sanjay Subrahmanyam :Des histoires qui bougent : trois continents, un historien (entretien avec Florence Buttay)

 • juin (à préciser) : Assemblée Générale

 

Cotisations 2019

Les cotisations sont maintenues au même niveau que les années passées. 

Si vous n’avez pas encore réglé votre cotisation 2018, il en est encore temps, elle conditionne l’envoi du no139 de la Revue française d’histoire du livre (paru en décembre).

 

 

ANNÉES 2018 et 2019

Tarifs en euros

SOCIÉTÉ DES BIBLIOPHILES

cotisation 

abonnement

TOTAL

DE GUYENNE

S.B.G.

REVUE

À VERSER

MEMBRES

35

30

65

ÉTUDIANT/JEUNE - 30 ans

20

25

45

DONATEUR, à partir de

50

30

80

BIENFAITEUR,  à partir de

65

30

95

 

Il est possible d’adhérer sans le service de la Revue.

 

Règlement par chèque bancaire à l’ordre de la Société des Bibliophiles de Guyenne ; ou par virement à :

Banque Courtois, Bordeaux Grand Théâtre, 2 cours du 30 Juillet, 33000 BORDEAUX

IBAN : FR76 1026 8024 6816 9180 0020 059 - SWIFT BIC : COURFR2T

 

-               N’oubliez pasque la législation française actuelle permet de déduire 66 % de la partie cotisation ou don(à l’exclusion de l’abonnement à la Revue). Un reçu fiscal vous sera adressé en avril 2019 pour les sommes versées en 2018.

 

 

 

Posté par SBG1866 à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]