ATTENTION ! Retour à la Société Philomathique

 

Chers amis,

 

Nous ne pourrons pas, comme annoncé, opérer le 16 mai notre retour à la Bibliothèque Municipale, l’auditorium devant accueillir une manifestation officielle. La prochaine séance de la Société des Bibliophiles de Guyenne se tiendra donc

 

Jeudi 16 mai 2013 à 18 h 30

 

au siège de la Société Philomathique de Bordeaux

66, rue de l’Abbé de l’Epée, Bordeaux (à proximité de la place GAMBETTA)

 

Entrée libre

 

Martinès de Pasqually à Bordeaux

Les prémisses de l’Illuminisme

 

conférence avec diaporama

 

par Mme Michelle NAHON

Présidente de la Société Martinès de Pasqually

et auteure de Martinès de Pasqually, un énigmatique franc-maçon théurge du XVIIIe siècle, fondateur de l’Ordre des Élus Coëns (éd. Pascal Galodé, 2011)

 

Figure centrale parmi les francs-maçons spiritualistes du XVIIIe siècle, Martinès de Pasqually peut être considéré comme le point de départ de l’Illuminisme, « science » de l’inspiration et de la révélation, dans le siècle des Lumières de la Raison.

Durant le XVIIIe siècle, des personnages mystérieux comme Cagliostro ou le comte de Saint-Germain ont agi dans divers pays dont la France. Leur biographie a pu être reconstituée, celle de Martinès de Pasqually restait quasi inconnue. Une équipe de recherches s’est organisée à Bordeaux depuis 1989, créant la « Société Martinès de Pasqually » et retrouvant de nombreuses données.

Nous irons donc à la découverte de ce personnage original et énigmatique, aux pouvoirs mystérieux, arrivé en 1760 à Bordeaux pour y créer l’Ordre des Élus Coëns, un mouvement maçonnique spiritualiste et expérimental, et y admettre des notabilités bordelaises. Nous verrons comment il a pu recevoir appuis et protection de très hauts personnages du royaume, lui qui a été ouvrier en voiture ou petit négociant.

En une dizaine d’années, grâce à la patente maçonnique qu’il détenait, signée par Charles Édouard Stuart, prétendant au trône d’Angleterre, lui permettant de créer des temples, il a réussi à étendre son mouvement dans plusieurs villes de France, outremer et même à l’étranger et à l’organiser sur les plans administratif et rituel. À Bordeaux, il avait même réussi à créer plus qu’un Ordre, une école de formation théorique et pratique. Son enseignement a été conservé sous forme de manuscrits par plusieurs de ses élèves. Il ne sera publié qu’à la fin du XIXe siècle sous le titre de Traité de la Réintégration des Êtres,et il intéresse aujourd’hui encore des mouvements spiritualistes.

 

Nous vous prions d’excuser ce contretemps et de croire, chers amis bibliophiles, à l’expression de nos sentiments les plus amicaux.

 

        

       Jean-Claude DROUIN, Président

 

Prochain rendez-vous :

-        Jeudi 13 juin : Assemblée Générale de la Société (à la Bibliothèque de Bordeaux, 17 h 30)